Kommunauty
Connexion
Inscription
« Introduction à l'algorithmie

Introduction à l'algorithmie : Partie deux

le 6 décembre 2010 • Programmation • par Ancienasgard

Pour des programmes plus complexes, les notions de fonction condition ou itération sont nécessaires. Voici leurs fonctionnements et ecritures en pseudo-code.


Les conditions :

On a souvent besoin dans un programme de vérifier si une condition est vraie (variable a la bonne valeur, etc...)

La condition s'exprime par le code suivant, regardez bien :

si 
alors
sinon
fsi

Exemple

si (VARIABLE1==VARIABLE2)
alors
écris ("Les variables sont égales")
sinon
écris ("Les variables sont pas égales")
fsi

fsi dis que la condition est terminé, qu'on passe à autre chose.

Je précise aussi, = c'est pour donner une valeur, == c'est pour verifier que la variable en question a cette valeur. Ca ne la modifie pas, ça ne fait que la regarder.

C'est une condition, c'est plutot simple comme notion, mais il faut la comprendre. C'est imperatif dans tous les langages de programmation.

Mais si j'ai plusieurs conditions à tester ?

Alors, on peut soit faire des conditions dans des conditions, soit utiliser l'algèbre de boole pour combiner les conditions en une seule a l'aide de ET ou OU.

Base : Algèbre de Boole


Si on veut faire des actions différentes selon la valeur, on va plutot utiliser le selon :

Exemple :


selon VARIABLE
cas 1
écrire ("La variable vaut 1")
cas 2
écrire ("La variable vaut 2")

cas 3
écrire ("La variable vaut 3")


Les itérations

Définition : Les itérations sont les boucles, c'est a dire le fait de répéter un certain nombre de fois une partie de code.

Il y a deux cas : celui où on ne connaît pas le nombre d'itérations, et celui où on le connait.

On ne connaît pas le nombre d'itération :

La boucle se construit comme :

Tant que : la condition est vraie, la boucle s'execute (on analyse la condition avant d'entrer dans la boucle).

Exemple


tant que ( CONDITION)
faire
INSTRUCTIONS
ftq

ftq dis que la boucle est terminée, qu'on passe à autre chose

La boucle répétée (pareil que tant que mais on analyse la condition en sortant de la boucle, ainsi la boucle est executée au moins une fois)

Exemple


répéter tant que (CONDITION)
faire
INSTRUCTION
ftq

Attention : Aux boucles infinies (sauf certain cas) pour cela il faut faire evoluer la condition. (évitez que la condition de sortie ne soit pas atteinte...)

Pour faire une boucle infinie il faut une condition toujours vraie on met souvent simplement 1 au lieu de la condition. (ex tant que (1))

On connaît le nombre d'itérations :

On utilise la boucle pour

Exemple


pour (VARIABLE==VALEUR) jusqua (VARIABLE==VALEURFIN) pas de PAS
faire
INSTRUCTION
fpour

Le PAS est, par analogie avec la boucle, la valeur que l'on rajoute dans la variable à chaque passage. Si on choisit un PAS de 8, a chaque passage, la variable augmentera de 8 (au lieu de 1 normalement)

Attention : faire attention a différencier avec l'affectation de test dans les conditions...


Les fonctions

 :

Les fonctions sont utiles pour les longs programmes. Elles permettent de répéter des parties de code à des moments séparés (on fait plus du séquentiel) mais surtout d'alléger la partie principale.

Exemple

TYPEDESORTIE fonction NOMFONCTION (TYPE ET NOM DES ARGUMENTS)

Une fonction qui ferait la multiplication de deux entiers pourrait s'écrire :


entier fonction multiplier (int op1, int op2)
retourner (op1*op2)

Et en l'appellant, elle afficherait la valeur via le main suivant :

int main ()
a,b,resultat : entier
a<--lire()
b<--lire()
resultat=multiplier(a,b)
ecrire(resultat)
retourner
« Retour au sommaire


  
Aucun commentaire

Sois le premier à débuter une discussion à propos de cet article !



Ajoute un commentaire !

Ajouter une image... Trouvée sur internet » De mon PC »
Adresse URL :
Adresse de la page de la vidéo :
Taille du texte :
Couleur du texte :

Article lu 2089 fois.