Kommunauty
Connexion
Inscription

Opt-in et opt-out

le 29 janvier 2014 • Internet • par Lucho

Comment les données personnelles sont-elles récupérées ? Quel type de consentement doit-il y avoir ? Comment s'assurer d'une bonne réaction de l'internaute ? Lisez, vous saurez.

Qu’est-ce que c’est ?

C'est la manière dont sont collectées les données personnelles (en particulier des adresses mails) des internautes. On distingue quatre possibilités d'inscription d'un internaute à une liste de diffusion. Dans la liste qui suit, la liberté de choix de l'internaute est de plus en plus réduite :

  • L’opt-in actif
  • L’opt-in passif
  • L’opt-out actif
  • L’opt-out passif

In et Out

L’opt-in : Méthode de collecte des emails qui implique le consentement explicite de l’internaute à recevoir vos emails. Le consentement est explicite car l’internaute doit cocher une case pour marquer son accord. Il ne peut donc pas le faire par inadvertance. Si l’internaute ne fait rien, il ne recevra rien.

L’opt-out : Méthode de collecte des emails qui implique le consentement implicite de l’internaute à recevoir vos emails. Le consentement est implicite car la case indiquant l’accord de l’internaute à recevoir vos emails est déjà cochée. Si l’internaute ne fait rien, il recevra des emails.

Le double

L’opt-in double nécessite en plus le click d’un lien dans un email. Cela confirme que vous êtes bien le possesseur de l’email en question.

L’opt-out double « volé » qui profite d’un rechargement du formulaire pour cocher à nouveau la case que vous aviez décoché.

Actif et passif

La manière dont l’adresse est collectée va influer sur la réaction de l’internaute lorsqu’il va recevoir un email.

S’il s’est inscrit activement à une base, il y a de forte chance qu’il attende un email. Il y réagit alors plutôt positivement.

S’il s’est inscrit passivement, il y a de fortes chances qu’il n’ait pas vraiment voulu d’email. Sa réaction peut être de mitigée à négative. Psychologiquement les emails reçus peuvent être considérés comme des spam par le destinataire.

In

L’opt-in actif reste LA manière la mieux perçue de la façon dont les données doivent être collectées. L’internaute fait en effet un effort pour donner son consentement, c’est la preuve qu’il veut vraiment recevoir des emails.

L’opt-in passif a déjà la case du consentement cochée. Si l’internaute ne fait pas attention ou s’il est fainéant, on peut légalement obtenir son consentement MAIS il ne s’agit pas d’un consentement psychologique. Il y a donc un risque de mauvaises réactions lors de la réception des emails, avec à terme un risque de déclaration en spam possible.

Out

L’opt-out gère la désinscription. On parle de consentement implicite car l’accord de l’internaute est considéré comme acquis.

L’opt-out actif consiste en une case à cocher par l’internaute s’il ne veut pas recevoir de mail. Il fait un effort pour se désinscrire ce qui montre bien qu’il ne veut pas de mail. C’est un choix qu’il faut absolument respecter sinon on s’expose à des sanctions !

L’opt-out passif considère que vous n’avez pas votre mot à dire, et que si vous voulez vous désinscrire, vous pourrez le faire après avoir reçu les messages et cliqué sur le lien de désinscription. Il y a de fortes chances que l’internaute choisisse la facilité et tagge l’expéditeur comme spammeur.

Le triple opt-in

Le triple opt-in consiste à imposer trois étapes pour la confirmation de contact pour recevoir les mails. C'est donc une manière très sécurisante de collecter un contact.

Illustrons avec un exemple :

Le cas de la Team Permission Marketing de Deutsche Telekom. Telekom Deutschland est le seul opérateur à appliquer le triple-opt in en Allemagne.

Thomas Peschke, head of Permission Marketing Team, département CRM :

On vérifie le numéro de téléphone du contact, en appelant avec un automate les lignes fixes pour donner un code à quatre chiffres à entrer sur internet, ou par SMS pour les mobiles. C'est le premier opt in. Ensuite, le contact doit cocher deux cases, pour donner la permission de stocker et d'exploiter son adresse email et son numéro de téléphone, puis valider. Il reçoit ensuite un email reprenant toutes les informations, qu'il doit confirmer.

Cette méthode est rare et contraignante pour l'annonceur, car très peu sont les clients qui se donnent tant de mal pour recevoir des mails !

Autorisé en France

En France, l'utilisation de l'opt-out est interdit en BtoC, mais autorisé en BtoB. La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) considère que l’opt out actif est autorisé pour une personne physique dans le cadre professionnel. Le non respect de cette indication est passible de sanctions.

Sanctions

  • Tout courrier électronique à vocation commerciale doit comporter des modalités de désabonnement faciles et gratuites d’accès.

En cas de manquement il est prévu : une amende de 750 euros par spam ou courrier irrégulier.

En cas d'envois massif, le montant de l'amende s'annonce salé !

  • Tous les fichiers d’adresses électroniques créés en vue de réaliser une prospection directe doivent faire l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL. Loi du 6 janvier 1978 relatif à l’« informatique, fichiers et libertés ».

Tout manquement est passible : d’une amende de 300 000 euros et d’une peine d’emprisonnement de 5 ans.

A ne pas faire : exemple de la manœuvre d'Orange en 2009

Voici un message qu'Orange a envoyé à des clients en 2009. Certains passages ont été mis en couleur, car c'est sur ces points que ça ne va pas.

Dans tous les cas Orange faisait des bénéfices soit par leur contrat avec leurs partenaires, soit grâce à l'appel facturé des contestataires.

Orange prétexte de "répondre au mieux à vos attentes" pour en fait servir ses propres objectifs sans consentement préalable de l'internaute. L’opt-in est imposé, pour des offres partenaires non réclamées. Cela constitue donc un abus de confiance.

L’essentiel

  • In : inscription
  • Out : désinscription
  • Actif : l’internaute fait une action (cocher/décocher)
  • Passif : l’internaute ne fait aucune action (cocher/décocher)


  
2 commentaires

Article très intéressant, et une faute assez grave je trouve de la part d'une grosse boite comme Orange. Enfin j'ai apris quelques ptits trucs. Bon article.

le 26 février 2014

Effectivement c'était très instructif, surtout le passage sur Orange .

le 2 juillet 2014



Ajoute un commentaire !

Ajouter une image... Trouvée sur internet » De mon PC »
Adresse URL :
Adresse de la page de la vidéo :
Taille du texte :
Couleur du texte :

Article lu 8665 fois.