Kommunauty
Connexion
Inscription

SeedFuck, ou quand le P2P s'autodétruit pour lutter contre Hadopi

le 18 avril 2010 • Libertés • par Ev

Ce petit logiciel permettrait de polluer les réseaux de partage de fichier (plus ou moins légaux) afin de protéger les utilisateurs des traqueurs du net.

Sauvons le téléchargement ...

Vous petit ou grands téléchargeurs que vous soyez, bénissez Burningmace de sa créations. Un petit logiciel circulerai sur le net pour permettre la protection de votre divin ordinateur et vous-mêmes des grandes sociétés chargées de surveiller les réseaux peer to peer afin de lutter contre le téléchargement illégal.


Vous avez dit Peer to Peer ?

Exemple de logiciel de Peer To Peer, BitTorrents.

Ce système très connu de partage de fichier permet aux utilisateurs de s'échanger des fichiers par le biais d'internet. En temps normal des photos, mais bon pour ça il y a Facebook. Non ce système permet l'échange de fichier plus volumineux, par un téléchargement normalement rapide selon votre connexion internet ( quelques heures ).

Le Problème majeur c'est que vous êtes facilement repérable grâce ( comme partout ) à votre adresse IP. ( c'est l'adresse de votre PC sur internet, comme vous dans la réalité vous habitez 5 rue des pingouins, la ça sera 215.556.556.556 )

Ainsi il suffit de regarder les adresses IP qui téléchargent beaucoups ou mettent pleins de beau fichier (illégaux ) à disposition et hop ! , un avertissement, puis un second, et avec hadopi, plus d'internet pour le troisième.

Mais SeedFuck est là !

Et oui ce petit logiciel permet de faire du "Torrents Poisonning", ce qui consiste à polluer le réseaux P2P de millier de fausses adresses IP afin de faire passer la votre incognito. Ce dispositif serai même disponible par internet, pour polluer le réseaux par loisir. Fun non me direz-vous ?


... Au risque de le tuer.

Mais une question doit vous titiller : Si il y a des centaines de milliers d'IP aléatoires qui encombrent le réseau, comment vais-je trouver les photos de Ma grand mère en string panthère devant le Monop ?

Là viens le problème majeur : Si le réseau est complètement pollué, De moins en moins de gens l'utiliserons, jusqu'à l'abandons total ( Et oui imaginez farfouiller dans 5000 IP qui répondent présents à " T-Shirt sexy baby weshwesh yo", nouveau grand film de Kikoo Travolta, et dont 4999 sont des IPs qui ne conduisent à rien ! )

De plus à force de générer des IPs aléatoirement, Forcement un jours le logiciel va générer des IPs existantes, peut être même la votre ! ( ou mêmes des Véritables Ips qui partagent des fichiers, et au lieu de "T-Shirt sexy baby weshwesh yo" vous téléchargez " Sexy T-shirt Baby weshwesh yo", grand Trojan de notre époque ).

Mais revenons à vous qui venez de retrouver une lettre du Gouvernement indiquant que votre IP a été retrouvée des millier de fois sur des réseaux de téléchargements illégaux, alors que vous êtes le sacro-saint et que vous savez juste ouvrir IE 8 ! Tout ça parce qu'un malin voulant polluer le réseaux à génèrer votre adresse par erreurs. Vite punissons ce coquins et sortez vous de là ! ( comment, bonne question ! ).

Mais ne vous inquiétez guère, car toute personnes téléchargeant des fichiers illégaux, qui se livrerais en plus à ce petit jeu payerait cher la note ! Car si elle génère sans le savoir une adresse IP existante, elle l'utilise d'une certaine manière. Et là c'est la lois qui reviens :

"Le fait de prendre le nom d'un tiers, dans des circonstances qui ont déterminé ou auraient pu déterminer contre celui-ci des poursuites pénales, est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende."

Qui dit nom dit identité, dit IP ....

Vous payer plus cher pour avoir utilisez ce logiciel que pour avoir craqué une version de Windows ( environ 30000 € d'amendes ).

A vous de réfléchir ....

  
2 commentaires

C'est pas une mauvaise idée ça. Mais ça m'étonnerait que ça marche. Ca peut ralentir la surveillance du net mais ça va aussi ralentir les réseaux P2P. Et c'est assez vite fait de trouver quels peers envoient des infos erronées, ça l'affiche directement dans certains logiciels P2P, donc j'imagine que les entreprises de surveillance pourront y arriver aussi rapidement.

le 18 avril 2010

Bof, les personnes téléchargent avec ces logiciels sont dans la ligne de mire de HADOPI avec n'importe quel traqueur d'IP et avec un peu de temps on peu retrouver ces utilisateurs...

Cliquer pour afficher la zone invisible
Fermer ce cadre
VIVE LE DOWNLOAD EN DIRECT
le 23 avril 2010



Ajoute un commentaire !

Ajouter une image... Trouvée sur internet » De mon PC »
Adresse URL :
Adresse de la page de la vidéo :
Taille du texte :
Couleur du texte :

Article lu 2704 fois.