vue INDECT - Minority Report pour demain ?
Kommunauty
Connexion
Inscription

INDECT - Minority Report pour demain ?

le 25 juillet 2012 • Libertés

A peine fini avec l'ACTA que l'Europe se penche sur un nouveau projet. Slogan : "pour la sécurité des citoyens". Ca commence bien encore...

Le mouvement Anonymous cherche à attirer les projecteurs sur ce nouveau projet sécuritaire de l'Union Européenne et prévoit notamment de grandes manifestations en Europe le 28 juillet 2012. L'occasion de faire le point sur ce projet INDECT.

Rapidement, qu'est-ce qu'INDECT ?

Intelligent information system supporting observation, searching and detection for security of citizens in urban environment = Système d’information intelligent soutenant l’observation, la recherche et la détection pour la sécurité des citoyens en milieu urbain.

C'est un projet de l'Union Européenne fondé en 2009 dont le but est de mettre en place des systèmes de surveillance dits intelligents sur tout le territoire Européen.

C'est censé fonctionner comment ?

Le site public du projet (en) est assez clair : les données des caméras de surveillance européennes ainsi qu'internet seront épluchés en temps réel par des algorithmes qui tenteront de déceler les "comportements anormaux". Comportements qui sont alors signalés, toujours en temps réel, aux polices locales.

Concernant la vidéosurveillance. Cela implique qu'un maximum de caméras de surveillance de l'UE soient connectées au même centre de traitement. Le projet prévoit aussi des technologies pour discerner des personnes (formes, détection de visages, etc.). Rien de nouveau ici puisque ce sont des technologies déjà utilisées hormis le fait qu'il s'agit d'un système à l'échelle européenne, relié à une nouvelle base de données policière européenne contenant les fichiers biométriques d'identité et les fichiers policiers de tous les États membres.

Concernant internet. C'est sûrement là le plus dérangeant. Le projet prévoit un "outil d'exploitation des relations". Traduction : on veut savoir qui connait qui, qui parle avec qui, qui rencontre qui. Quoi de plus simple quand tout le monde rend ces informations publiques sur facebook et twitter ? C'est sans compter que ces réseaux sociaux participeront, n'en doutons pas, à l'effort collectif contre le terrorisme en fournissant aussi les informations personnelles à l'INDECT. Le système prévoit aussi une "analyse sémantique", c'est à dire détecter les mots-clés suspects (type "nous allons placer une bombe"). Encore une fois, il est très probable que cette détection opère aussi dans les correspondances privées.

Objectif 100% sécuritaire

C'est bien clair, l'objectif non dissimulé du projet est de rendre n'importe quel individu entièrement traçable : physiquement, socialement, numériquement. Un système qui se voudrait infaillible et performant.

Même si un tel projet était démocratiquement encadré, on pourrait émettre de grandes interrogations sur la violation de la vie privée et la présomption de culpabilité. Dans le cadre actuel, on ne peut donc que redouter le pire.



  
Aucun commentaire

Sois le premier à débuter une discussion à propos de cet article !



Ajoute un commentaire !

Ajouter une image... Trouvée sur internet » De mon PC »
Adresse URL :
Adresse de la page de la vidéo :
Taille du texte :
Couleur du texte :

Article lu 4873 fois.