Kommunauty
Connexion
Inscription

Les projo dans les lycées, grosse blague.

le 3 janvier 2012 • Libertés • par Mizur

"Hum, quoi? On me souffle dans l'oreillette que 95% des classes en Grande-Bretagne sont équipées d'un Tableau Interactif? Ça claque !

Vite, on va faire pareil en France, mais en moins bien, pour changer !"

Ben ouais quoi, après tout, c'est ça de surfer sur la vague du high-tech, c'est ça d'être un pays Européen, hé ouais, tu crois quoi?

Après tout, afficher des trucs au mur c'est vachement nouveau comme concept !

Alors si en plus on peut consommer 60W pour avoir un affichage dégueulasse et aux contrastes dignes de la GameBoy Advance, ben on l'fait, nous, on est des français, MERDE.


Bon déjà, on a testé chez les gosses avec des super maquettes et des super plans prévisionnels de chez le boulanger du coin.

Le souci, voyez, c'est que c'est dommage de claquer 1500 euros pour des mioches.

Après tout, c'est vrai que les stimulations visuelles, faire joujou avec un stylo magique qui transforme des formes écrites à la main en lettres virtuelles, et colorier des cartes géantes, ça convient mieux à des étudiants de 18 ans, hein.

Ceci n'existe pas.


Naaan mais faut pas déconner, fallait quand même y penser. C'est un tour de force, faut admettre.

Bon par contre, évidemment on a un porte-monnaie qui permet d'acheter des tableaux, des projecteurs très chers et des logiciels hors de prix pour transformer une flèche manuelle en une flèche bien droite (comble de la modernité, faut avouer), mais on a oublié de :

  • Fournir des pieds mobiles à la majorité des tableaux achetés, (à 400 euros les roulettes, c'est chero, mais on est un bourge ou on l'est pas, hein), du coup on a 3 tableaux par établissement dans des salles fixes.

    C'est gentil pour Mr. Grincheux, prof de musique, qui peut squatter la salle toute l'année pour faire souffler ses élèves dans des flutes en toc et qui utilisera le tableau en début d'année pour écrire son nom et dessiner des notes de musique.

  • Distribuer (et simplement, de concevoir) des manuels à l'intention des profs et des élèves concernant l'utilisation approfondie et UTILE de ces tableaux.
  • Toucher deux mots à ce sujet aux profs, qui découvrent ça par magie dans leur salle un beau matin et qui n'ont plus qu'à bugger devant pour conclure avec philosophie "qu'est ce que c'est que cet engin?".
  • Se fourrer dans le crâne qu'un outil ça s'utilise, ça s'use.

    Mais vous comprenez, c'est cher ces tableaux là, on les utilise 6h en tout dans l'année mais pas tellement plus parce que l'ampoule du projo pourrait lâcher, nom d'un pipe.

  • Se souvenir de tous les couts annexes (enlever les tableaux présents, les transporter dans un dépotoir quelconque, faire livrer le nouveau tableau, payer une fortune son installation (avec des câbles qui traversent les murs et le plafond n'importe comment)) et de casquer encore plus parce que : Faut consolider le mur, enlever l'estrade en dessous, remonter le plafond, etc...

Houlala attention, prudence les enfants, (19+21+15+17+27)/6,
ça méritait bien une explication sur un tableau interactif.


Le mieux ça reste pour les cours d'anglais, c'est indéniable.

On passe du lecteur cassettes rayées des années 80 à un écran tactile.

Ça décoiffe.

"Today is monday, Monday needs technology. We are the future."

SANS BLAGUE.

Pourquoi?

C'est quoi cette course aux technologies, foutues n'importe comment?

Ca serait pas plus malin ou constructif d'équiper avec de nouveaux ordinateurs, d'acheter des licences de logiciels chers pour le particulier comme des suites de dessin, de design ou de programmation?

Après tout, pour le citoyen de demain, qu'est ce qui l'aidera?

Savoir utiliser correctement une boite mail, gérer un petit serveur de multimédias, dépanner son ordinateur tout seul comme un grand, ou même recevoir ses cours numériquement par mail, avoir un système de dialogues élèves/profs même à domicile?

Assurément non, il a besoin d'un clown sur une estrade qui griffonne au ralenti un tableau sur lequel la phrase "Bonjour les enfants" devient "8ami0vr Ies emfomts".


Des gosses de 13 ans ont Facebook et vous voulez expliquer à des jeunes de 16 ans comment on fait une recherche Google et comment on trouve un bouquin dans un rayonnage de bibliothèque classé par ordre Satanique plutôt qu'alphabétique?

Mettez vous au gout du jour, bon sang !

Affligeant.



  
19 commentaires

Y'en a dans mon collège c'est de la daube sa bug tout le temps, sa fais du bruit c'est chiant

c'est lent par rapport a un tableau avec un feutre ou une crais 2minutes pour écrire un mot ..

c'est de la merde

le 4 janvier 2012

La france va mal, la france est pauvre.

Augmentons la TVA sociale pour acheter des super ecrans tactiles

le 4 janvier 2012

  • 50 élèves dans une classe de terminale,
  • 1 prof récupéré à pôle emploi, pas formé pour enseigner, qui rencontre des élèves pour la première fois,
  • Pas de moyens pour les projets, les sorties ou la culture,
  • La plupart des élèves qui n'arrivent même pas à aligner 2 mots sans faute,
  • Les jeunes et les profs sont déconsidérés par tout le monde,
  • Les médias diffusent des programmes débilisants,
  • Le seul véritable critère de réussite est le milieu socio-économique

C'est vrai, je ne vois qu'une solution : le tableau interactif ! Mais allôôô

le 4 janvier 2012

Si je peux me permettre je suis pas tout à fait d'accord avec cette analyse.

"Ca serait pas plus malin ou constructif d'équiper avec de nouveaux ordinateurs, d'acheter des licences de logiciels chers pour le particulier comme des suites de dessin, de design ou de programmation?"

Les ordinateurs sont changé régulièrement, selon les besoin. Pas besoin d'avoir de PC partout, on en à besoin d'exceptionnellement au collège/lycée et pas besoin de machine de compétition.

La programmation pour le peu qu'on pourrait entrevoir dans des cours, s'ils en mettaient en place, pas besoin de logiciel payant.

Le dessin est abordé en art plastique au collège, c'est pas pour autant qu'il faut filer une tablette à tout les élève avec photoshop. Aux prix de licence de ces logiciels, on dépasse vite les prix des tableaux.

Savoir utiliser correctement une boite mail, gérer un petit serveur de multimédias, dépanner son ordinateur tout seul comme un grand, ou même recevoir ses cours numériquement par mail, avoir un système de dialogues élèves/profs même à domicile?

Je connais peu de prof de collège/lycée prêt à répondre au mail.

Les boites mails, moi je l'ai vu en technologie en 5ème.

Gérer un serveur ou réparer son ordinateur? Et pourquoi on apprendrait ça comme "matière générale"? Pourquoi pas réparer sa voiture alors? Y a pas de cours d'informatique (ou peu), et je pense qu'il serait pas propice de rajouter un cours d'informatique. (a moins de virer d'autres cours?)

_______________________________________

Puis c'est tableau ne sont pas fait pour écrire, la preuve sur toute les photos on voit qu'il y a quand même un tableau.

Elles sont faites pour faire de activité interactif, pourquoi? C'est une méthode d'apprendre qui peut convenir à certain et ça peut "captiver" l'attention des élèves.

C'est vrai, pour le moment y a pas grand chose sur c'est tableau! Mais personne va s'amuser à développer pour vendre à 3 personnes et demi. Plus il y a des personnes équipés plus il y aura d'applications et donc des choses éducatifs pour ces tableaux.

Donc pour le moment, les tableaux, c'est vrai ils vont être utilisés que par peu de personne mais il faut bien un début.

Mais les rétroprojecteur qui vont avec, ça c'est utile! Les exposés des élèves avec un rétro, c'est beaucoup plus facile. On est plus à l'aise avec un support et pareil on nous écoute plus.

Pareil les cours à l'oral et sur tableau, c'est vraiment un truc qui existe plus qu'au collège/lycée. A la fac tout est sur diapositif, c'est pratique et ça évite les "vous avez écrit quoi là?"

_______________________________________

Et pour finir, la France n'est pas pauvre. Elle est peut-être mal, endetté (voir surendetté) mais pas pauvre.

Et la TVA sociale n'est pas la pour gagner de la thune, elle est la pour compenser une perte d'argent du a une baisse des charges. Donc c'est rester stable, faut pas tout confondre.

le 4 janvier 2012

Le vidéo-projecteur je suis tout à fait pour, c'est très utile pour plein de choses, y compris des activités interactives (sauf que ça marche avec une souris et pas un stylo direct) et c'est pas excessivement cher.

Mais le gros problème du TBI, et tu l'as abordé, c'est que pour le moment ça ne sert à rien. Donc actuellement, on force l'Éducation Nationale à s'équiper pour créer un besoin qui va ensuite créer une demande de développement. Et au final on sait même pas si ça sera vraiment bénéfique. Je suis le seul à pas comprendre la logique ?

le 4 janvier 2012

C'est miser sur l'avenir!

On y arrive pas forcement, mais quand tu joues en bourse c'est pareil. Tu mise sur quelque chose dont tu pense que ça aura de l'avenir. [Enfin quand tu joues le jeu sainement et que tu joues pas au spéculateur]

Et c'est le rôle de l'état de participer à l'économie et de miser sur l'avenir. Après ils pourront acheter des applications faites par des français par exemple.

Ce dire "on a pas un rond, donc on fait plus rien", c'est contre productif.

le 4 janvier 2012

Y a pas de cours d'informatique (ou peu), et je pense qu'il serait pas propice de rajouter un cours d'informatique. (a moins de virer d'autres cours?)

Quand tu vois qu'il existe des matières genre : "Éducation civique", ou "technologie", alors qu'on n'a pas de cours d'informatique de BASE (évidemment que c'est plus utile de savoir utiliser un disque dur externe que de faire semblant d'apprendre à faire des recherches sur Google ou faire recopier à ses élèves des pages de manuel, faut pas charier !) ni de cours de religion, faut pas s'étonner après.

Pareil les cours à l'oral et sur tableau, c'est vraiment un truc qui existe plus qu'au collège/lycée. A la fac tout est sur diapositif, c'est pratique et ça évite les "vous avez écrit quoi là?"

Pas dans mon école, nous on fonctionne à la craie et au tableau noir, et ça fonctionne trs bien, dingue non?

quand tu joues en bourse c'est pareil. Tu mise sur quelque chose dont tu pense que ça aura de l'avenir.

Houlala faut pas tout mélanger, je sais que notre gouvernement tire les cartes au Tarot et lance les dés pour savoir quels choix faire, mais faut pas déconner non plus.

Ce dire "on a pas un rond, donc on fait plus rien", c'est contre productif.

Tu vois ça c'est le genre de remarque que les politiciens adorent faire mais qui, finalement, sert à rien.

C'est pas une histoire de "bah on part de 0, on veut aller à 100, mais on n'a pas les moyens alors on va au moins à 60 et c'est déjà bien ", qui est un raisonnement complètement con. C'est plutot une histoire de "bah on part de rien, on veut un résultat. Soit t'es malin et tu fais des super trucs pour pas cher, soit t'es con et tu claques tout ton fric dans du matos inutile, en expliquant que "bah, c'est déjà ça". Au final, on n'a pas de résultat : tous les élèves trouvent que le TBI est à chier, aucun prof n'est familier avec ça". Alelouia.

le 5 janvier 2012

Je suis pour et contre cet avis.

Les tableau interactif peuvent etre utile si bien amène (peut etre pas dans toute les classes).

Par exemple mon ancien lycée en a un en salle de tp de physique chimie et toute les paillasses sont equipe de console exao . La le tableau peut permettre de montrer a tous comment configurer les logiciels etc mais aussi prendre une courbe d'une paillasse la montrer et travailler dessus etc.

Les video-projecteur c'est super pratique ne serait ce que pour les exposés etc (nous on s'en sers en cours de communication mais aussi lors des JPO des presentations dans les lycées etc) Ou meme dans certain cas pour montrer certaine manip a tous. On s'en sers plusieurs fois par semaine.

Pour ce qui est de la programmation pas besoin de logiciel payant ( pour ma part je code (selon les besoin et le langage) avec vi (ou nano) , geany , netbeans).

Apres c'est sur que le tableau traditionnel restera c'est assez pratique mais niveau cout c'est pas mal (je vois nous les feutres pour tableau par semaine en utilise pas mal)

le 5 janvier 2012

J'ai oublié un truc, en informatique plutot que de leurs apprendre certain langage ou comment monter un pc gerer un serveur je pense que certains trucs simple(enfin pas trop dur) comme

LateX

Matlab / QtOctave

peuvent etre plus utile

le 5 janvier 2012

il y a beaucoup plus embêtant

les manuel scolaire sa ne sert a rien

on équipe chaque élevé d'un pc portable

+les cours sont interactif

+les recopiages de cour n'existe plus (sa ne sert a rien de perdre du temps a le recopier mieux vaux bien l'expliquer)

+on peut voir plus de truc sur plein de domaine

+on fait des Economies de papier et sur la sale informatique (que les élevé ne respectent pas)

+on inculpe un notion de respect des affaire en donnant le pc a l’élève.

le 8 janvier 2012

Une prof ma fait une remarque interessante: Vu que personne apprend ses cours vous le faire recopier vous le fera reviser au moins 1 fois. Moi je soutiens que les cours doivent rester a l'ecriture manuscrite en noir (ou bleu) sur blanc.

le 10 janvier 2012

Moi pour les projecteurs mon professeur d'histoire utilise que ça, surtout que c'est pas pratique quand sa bug mais le plus chiant c'est quand dehors il fais beau le prof baisse les stores pour cause du projecteur ..

le 10 janvier 2012

je dit que l'idée d'un ordinateur est inintéressante: les projecteurs ne sont pas très utiles et l’écriture ses un peu désordonner.

le 10 janvier 2012

Hmm, si votre collège se débarrasse de ses vieux projos, récupérez-en !

Allez dans un atelier de réparation de matos informatique et récupérez des écrans plats foutus.

Démontez, et testez (branchez le connecteur à l'ordi) la dalle de ces écrans à la lumière. Parfois elle est intacte (c'est juste l'alimentation qui est fichue). Vous pourrez alors vous faire un projecteur d'écran à pas cher (ce soir, c'est ciné à la maison !).

le 25 février 2012

Bonjour,

après lecture du sujet et des commentaires, j'aimerais donner quelques précisions (avec du retard mais je découvre le site, c'est pour ça).

Je suis administrateur dans un lycée technique où toute les salles sont équipés en projecteur depuis un moment maintenant et plusieurs salles sont full informatique pour les matières professionnel (entre autre).

Nous avons accueilli les TBI en début d'année (3).

Hormis avec un logiciel gratuit (Sankore) qui fait bien son boulot et qui donne une nouvelle dimension interactive au tableau, ça ne reste qu'un pc branché à un vidéo projecteur et pas besoin d'avoir un stylo magique ....

Un pc et un vidéo permet de faire aussi bien, voir mieux que les TBI qui font perdre du temps (écrire avec le clavier virtuel alors que le pc est à un mètre ...)

Par contre, un vidéo projecteur en support de cour, voila quelque chose d'excellent.

Depuis l'ordinateur, le prof d'anglais fait sa sélection de son à passer et prépare la vidéo sur youtube pour la regarder ensuite, le prof d'histoire récupère les images d'archive de l'ina en corrélation avec l'exposé d'un élève et permet d'illustrer sur le moment ce qu'il vient de dire, les profs de matière pro pourront projeter le logiciel que chacun doit utiliser et montrer comment le faire fonctionner correctement ... sans compter les élèves qui pourront exploiter un pc pour faire vivre leur exposé.

Bref, des vidéo projecteur dans les salles, avec un ordinateur, c'est une solution qui marche et qui enrichit le cour (plus besoin de réserver la télé et le dvd sur roulette), un TBI ... on remplace juste la souris par un stylo magique et franchement, je n'ai vu l'avantage que dans peu de points:

- le prof de math peut créer ses cours via le logiciel et ensuite, les montrer aux élèves, les figures seront "parfaite" et les mesures aussi. Les outils de type compas ou règle seront bon et pas "approximatif" ...

- la participation de l'élève ... au lieu d'effacer ce qu'il vient de corriger, on peut le mettre de côté et l'enregistrer pour le rappeler plus tard ou un autre jour. (Tout comme tout ce qui est écrit sur le tableau)

et dans le meilleur des mondes:

- les cours peuvent être préparé (toujours avec le logiciel adéquat) à la maison et enrichi directement des sons et images que l'on veut utiliser et le tout, sans devoir le mettre dans un powerpoint limitant les interactions sauf que pour ça, il faut former le prof (et les autres aussi d'ailleurs) et que ça prend du temps et qu'ils en ont pas envie et que d'abord, le pc marche bien tout seul, pourquoi encore changer les habitudes.

Dire que les TBI c'est juste de la daube et que les élèves ne sont pas prêt au numérique en France, c'est faux.

Mais de là à en faire un besoin, faut pas pousser non plus et surtout voir où vous amener le produit ... dans un cours d'art, pourquoi pas, dans un court de flute à bec .... epic fail!

Pour les cours numérisé et ne plus rien faire qu'apprendre ... c'est déjà le cas (oui, tout est sur internet déjà) mais comme l'a dit quelqu'un plus haut, le recopier, c'est aussi un moyen de mémorisation (n'oubliez pas que l'on apprend au son, à l'écrit et/ou à la réflexion).

Aux personnes côtoyant les TBI, regardez le logiciel Sankore, il vous donnera d'autres horizons et gratuitement (contrairement aux solutions pros qui coûte les yeux de la tête)

pour les autres, si ça marche, ne vous encombrez pas de ce genre d'engins sauf dans des cas bien spécifique où vous amènerez une autre dimensions interactive (regardez aussi les exemple sur le site de Sankore, vous comprendrez l'intérêt d'un TBI mais aussi, l'inutilité d'une tel chose dans des domaines plus classique ou un pc et un vidéo projecteur suffisent)

Et bon courage!

le 26 février 2012

Article intéressant, mais évitez de dire "clown" pour désigner un prof. En ces périodes peu sympathiques, ne pas blesser inutilement les gens me semble important.

Pour ce qui est de ces tableaux, j'ai été amené à en utiliser/installer durant un stage. C'est technologiquement joli, agréable, mais je cherche encore l'utilité. Mieux vaut installer des vidéoprojecteurs qui eux sont vraiment utiles, plutôt que ce genre de matériel exotique.

le 1 mars 2012

Je précise que le terme clown ne désigne pas "prof" mais "personne qui ne sait pas se servir d'un tableau interactif mais qui le fait parce que... Parce que c'est bien vu?"

Enfin si ça dérange vraiment, je change.

le 1 mars 2012

Tout d'abord bravo pour ce site et ces jolis débats d'idées

Ni pour, ni contre le Tbi, chacun doit pouvoir en tirer profit. Pour faire de l'inter....activité, il faut un interet reéel et une activité inter...essante. J'explique à mes élèves comment utiliser un logiciel (Tbi avec une manette wii) donc le clic visuel est plus interessant car on suit son professeur et non un idiot de curseur; creer un lien hypertexte sur une vidéo dans le blog du collège. Faire une recherche sur internet, simplement et d'abord avec son cerveau: trouver les bons mots clés et réfléchir sur ce qu'on cherche vraiment. Une définition ou un schéma (copié/collé) sans réflexion sur un diaporama est une insulte à l'intelligence humaine .

Pour finir, je démonte des PC devant eux et suis fan de framakey (et framabuntu)

Voilà, voili

le 19 avril 2012

Dans mon ancien collège, ils avaient tenté d'en installer un dans une salle d'Anglais, mais, après coup, ils ont acheté que le projecteur... parcequ'il n'y avait pas assez de sous... Bizzars, hein?

le 20 janvier 2016



Ajoute un commentaire !

Ajouter une image... Trouvée sur internet » De mon PC »
Adresse URL :
Adresse de la page de la vidéo :
Taille du texte :
Couleur du texte :

Article lu 7899 fois.