vue La décadence de la japanimation
Kommunauty
Connexion
Inscription

La décadence de la japanimation

le 15 aout 2011 • Geek • par Mizur

Je suis ici pour vous parler d'un fait plutôt surprenant et de plus en plus présent partout où ça parle du Japon.


Moi qui suis un grand fan de mangas, d'animes, et de films d'animation japonais (surtout du studio Ghibli), ces temps ci on ne nous sort qu'une bouillie indigeste de pseudo-films animés.

La japanimation se dégrade. Pourquoi je dis ça? Lisez la suite.


Commençons par le commencement. Je ne vais pas vous parler des heures de Naruto, One Piece et autres animes pitoyables.

Ça y est, je sens déjà que certains s'excitent derrière leurs écrans.

> Pour faire court, un anime où toute une discussion entre 3 personnages n'est composée que de 8 images (deux par personnage pour bouche ouverte/bouche fermée pour montrer que le personnage parle, et deux autres pour un changement de regard. Et encore, je suis généreux.), où les bruitages sont foireux, où l'intrigue est pire que lente (1 chapitre de manga en 5 épisodes d'anime... Trouvez l'erreur), c'est se foutre du monde.

Alors oui, la majorité des animes grand public sont pitoyables de qualité.

La japanimation, c'est de l'art, nom d'une pipe

De l'art.

Et aussi sûr que le jour se lève à 10h dans pokémon, ce qu'on nous montre au cinéma comme "un super anime", ou "un chef d'oeuvre d'animation du pays du soleil levant", ça n'est pas de l'art.

Avant on avait du magnifique Princesse Mononoke, Le Voyage de Chihiro, Le Château ambulant, etc... (Merci Ghibli de l'époque) ou même Tokyo Godfather.

Un bon exemple du passé, Paprika.

Inception, tu parles, ce film n'a rien inventé.

Paprika, de Satoshi Kon, c'est un film dont Inception a tout pompé. Sorti en 2005, ce film est une pure merveille.

Une machine qui permet d'explorer les rêves des gens, c'est dans ce film que vous l'avez, et en bien mieux :

Rien que sur ce générique, chaque plan contient des indices, et des sous-entendus concernant l'univers du film tellement c'est travaillé.

  • Idée géniale
  • Scénario extrêmement bien travaillé
  • Dessin de très bonne qualité
  • Animation fluide
  • Musiques de folie saupoudrées là dessus
  • Et j'en passe...

Je ne bave pas des ronds de chapeau (chouette expression, je sais) de ce film parce que j'ai été payé pour ça. Pour comprendre : Regardez le.

Une seule chose, regardez le.

Ta bonne conscience :

Son créateur est mort l'année dernière : Et bien que vous ne puissiez plus le récompenser, et que l'équipe qui a participé au film n'y gagnera que 2% du prix d'achat, et bien que ça permette à des distributeurs plein aux as de s'en mettre encore plus dans les poches, n'hésitez pas à acheter le DVD, même après l'avoir téléchargé.

La qualité, ça se protège.

Le studio Ghibli de nos jours, c'est la nuit

Comment ça ce titre est nul? Vous êtes durs.

Attendez. Calmons nous. Regardons les 3 dernières productions d'après AlloCine :

Les contes de Terremer :

> Le fils Miyazaki fait joujou avec le matos de son papa, c'est mal construit, les décors sont soit très travaillés, soit vides... J'ai été déçu.

Ponyo sur la falaise :

> Histoire pour mômes de 12 ans... Ça restait agréable à regarder. Les dessins, c'est du Hayao Miyazaki, je demande pas forcément davantage.

Dommage que le scénario soit désespérément vide par rapport aux films précédents. La profondeur des films, le message qu'ils font passer, ils sont où...?

Arrietty le petit monde des chapardeurs :

> Je ne suis pas allé le voir. Je ne l'ai même pas téléchargé, c'est vous dire.

Avant, on avait un sens profond aux choses. Maintenant on nous pond une morale vaseuse (les petits sont très gentils et c'est pas parce qu'on est grand qu'on vaut mieux qu'eux, et puis ta différence, c'est ta force), pour enfants de 10 ans.

Je vais m'évanouir

Je pense que le pire dans tout ça, ça a été la Japan Expo de cette année.

On nous annonce qu'on va pouvoir se tartiner le film des débuts de Hayao Miyazaki et d'un de ses collègue, Isao Takahata : Panda Petit Panda qui va ressortir en DVD. On nous annonce :

C'est génial, c'est révolutionnaire, c'est magique, vous allez être transportés

Alors, ce sont des débuts. C'est pour les jeunes enfants. Mais il y a des bornes à ne pas dépasser.

  • Un chef de gare pédophile.
  • Une fillette de 6 ans qui reste seule chez elle, bien sur.
  • Une fillette de 6 ans qui a une mini jupe qui lui arrive ras la culotte.
  • Un panda qui adopte une fillette, qui à son tour adopte le fils du panda.
  • Des méchants messieurs à moustaches qui ont vu un gros panda
Et je ne vous parle pas de la qualité graphique
Fermer ce cadre

Donc :

  • La fille qui lévite au dessus du sol.
  • Les traits qui se croisent.
  • Les colorisations approximatives...

Ce sont des erreurs de jeunesse, alors sur ces points là je ne peux pas critiquer.

Je suis sorti de la salle au bout de 25 minutes.

C'est simplement sur le fond. On nous dit que c'est génial... Mais c'est mauvais.

Maintenant ils sont bons (enfin, il y a quelques années), c'est pas une raison pour ressortir les fonds de tiroir et les recycler.

Si James Watt avait inventé, au tout début, une machine a vapeur en papier mâché et qui ne marche pas, est ce que ça aurait été impressionnant?

Comprenez bien.

Je ne critique pas les créations dans leur forme surtout quand ça dépend en partie de l'époque à laquelle ça a été créé.

Par exemple : je respecte sincèrement le type qui a inventé le concept de pince à linge.

Mais voilà ; les animes sont fades et lents, les films d'animation perdent de leur pouvoir et de leur profondeur.


Personnellement, je suis déçu.

Prenez cet article comme un coup de gueule gratuit, fallait que ça sorte.

Ghibli, ça déraille. Ressortez plutôt acheter des films de Satoshi Kon qui ont, tous sans exception, bien plus d’intérêt et de profondeur que les films actuels, et je ne parle pas que d'animation.

Oui, je l'aime ce Satoshi Kon.

  
Aucun commentaire

Sois le premier à débuter une discussion à propos de cet article !



Ajoute un commentaire !

Ajouter une image... Trouvée sur internet » De mon PC »
Adresse URL :
Adresse de la page de la vidéo :
Taille du texte :
Couleur du texte :

Article lu 10273 fois.