Kommunauty
Connexion
Inscription

Google Invaders, le retour avec un GPS

le 1 novembre 2009 • Web • par Dawlin

Eh oui, on ne s'y attendait pas, mais après Google, Google Maps, Google Earth, Google Mobile, Gogole Chrome, Google mail, Google vidéo, Google...

Eh bien google lance son propre GPS, qui se nomme déjà Google Maps Navigation.

GPS

Histoire de bien compléter son monopole, le géant du web complète ici son pack pour téléphones portable avec un GPS.

Mais histoire de rappeller que c'est un géant du web et qu'on ne peut rien contredire, ce système de guidage par satellite ne sera pas des moindres. Google frape encore fort, au bon endroit, décidément ils sont très forts les coquinous.

Logo de Google sur une main

Ce tout nouveau GPS se basera sur la connexion WEB de votre portable, sera une sorte de couplé avec google map qui existe déjà, mais en plus, cadeau de la maison, cette connexion en direct à internet vous permettra de recevoir en live des informations sur votre trajet, le flux de voitures, les accidents, et comme on veut du gadget inutile, ce logiciel intègrera également une recherche vocale, "Je veux aller avenue des champs-élysées, Paris", et tata simone en vous trouvera le lieu et vous guidera jusque là.

Et c'est gentil, mais ça me coûte combien ?

Ba rien. C'est là que google retape encore plus fort, comme la majorité de ses services, ce logiciel sera gratuit. Bon après, vous paierez quand même les frais de connexion de votre portable, et un portable qui sera capable de supporter le Google-GPS, mais c'est un des atouts de ce petit bijou.

Aperçu de Google Earth

En bref, de quoi donner la jaunisse à Tom-Tom et autres GPS hors-de-prix, dont les cours en bourse on franchement chuté après l'annonce du GGPS

Note : je remercie SiMax d'avoir sauvé cet article

  
1 commentaire

Raaah encore google qui étend sa toile !

le 1 novembre 2009



Ajoute un commentaire !

Ajouter une image... Trouvée sur internet » De mon PC »
Adresse URL :
Adresse de la page de la vidéo :
Taille du texte :
Couleur du texte :

Article lu 3615 fois.